Lysistrata

The Thread

EN PRÉCOMMANDE !

=> Précommandez l'album dès maintenant et recevez-le le 16 octobre, quelques jours avant la sortie officielle ! (20 octobre)

PREMIER ALBUM - 7 titres - 43 minutes

FORMATS DISPONIBLES : CD DIGIPAK (3 volets) // DOUBLE VINYLE (33t - vinyles transparents avec éclats noirs - pochette gatefold - coupon de téléchargement inclus)

TRACKLISTING : 1. The Thread (3:06) // 2. Asylum (3:12) // 3. Answer Machine (8:04) // 4. Sugar & Anxiety (8:32) // 5. Reconciliation (6:46) // 6. Dawn (1:28) // 7. The Boy Who Stood Above The Earth (11:41)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Lysistrata, ces trois amis de vingt ans de moyenne d'âge, Théo Guéneau (guitare/chant), Max Roy (basse/chant), Ben Amos Cooper (batterie/chant), qui renversent tout sur leur passage depuis quelques mois. Leur musique, en constante évolution depuis leurs débuts en 2013, navigue à plus ou moins égale distance entre noise, post-hardcore, math rock, et post-rock ("post un peu tout" indique leur profil Twitter). Vous lirez ici et là de très flatteuses comparaisons avec certaines références des genres susnommés, comme At the Drive-In, Refused, Battles, Foals, Explosions in the Sky, ou encore Sonic Youth. C'est souvent vrai mais pas l'essentiel, l'influence majeure du groupe semblant être de très loin son envie de l’instant et de l'endroit, guidée par une spontanéité totale et cette manie insolente de toujours vouloir en découdre.

Un impressionnant premier album enregistré par Michel Toledo au studio Black Box (Angers) en juin 2017. Prise live, sur bande, pour restituer ce qui fait toute la force de Lysistrata : sa fraîcheur, sa sincérité et sa puissance. Pas de place ici pour les multiples retouches et/ou tricheries de post-production : Ben, Théo et Max sont très au-dessus du lot et ce premier album, complètement réussi, le montre bien. Indispensable ! 

En tournée partout en France jusqu'à la fin de l'année. 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

* Commandes depuis le Benelux ? Commandez depuis le site de LUIK RECORDS => http://bit.ly/THETHREAD

* Aussi disponible en cassette audio (série très limitée) via le label IDEAL CRASH => mary@ideal-crash.com


Calc

Lost Serenades

CALC - LOST SERENADES

DOUBLE VINYLE ANTHOLOGIE - POCHETTE GATEFOLD - 24 TITRES - REMASTÉRISÉ


Dix ans après la parution du dernier album de Calc (Dance of the Nerve, octobre 2007), sort la compilation événement Lost Serenades, luxueux double vinyle qui retrace en 24 titres soigneusement remastérisés le parcours de ce groupe culte, mené par le songwriter sensible et surdoué Julien Pras. Magnifique et indispensable !

Édité à 500 exemplaires. Coupon de téléchargement inclus.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

• TRACKLISTING :

Side A (19:55)

1. Bad Actor (Dance Of The Nerve) (3:22) // 2. Suicide Gurls (12 Steps To Whatever) (4:21) // 3. Avalon By Night (Dance Of The Nerve) (2:39) // 4. Fields Of Plaster (Any Downs At All) (4:53) // 5. Great Fun (Great Fun) (4:31)

Side B (19:53)

6. Neon Signs (Any Downs At All) (4:57) // 7. The Secretive Show (12 Steps To Whatever) (2:05) // 8. Feel The Sting (12 Steps To Whatever) (1:57) // 9. Hide & Sick (Dance Of The Nerve) (2:40) // 10. Growing Old (Something Sweet) (4:00) // 11. Cracks In A Wall (Any Downs At All) (3:41)

Side C (20:00)

1. Clouds Race Away (12 Steps To Whatever) (0:54) // 2. Melt Away (Real To Reel) (1:46) // 3. Lighter Fluid (12 Steps To Whatever) (5:00) // 4. Brest#4 (Any Downs At All) (3:26) // 5. Orion & Helios (Dance Of The Nerve) (4:59) // 6. Dress & Pack (Real To Reel) (3:52)

Side D (19:57)

7. Distance (Something Sweet) (3:30) // 8. Fluorescent Knives (Real To Reel) (3:58) // 9. Tiny Room (Great Fun) (2:42) // 10. Heavenly Slumber (12 Steps To Whatever) (2:49) // 11. Sand Wife (12 Steps To Whatever) (1:55) // 12. Seagulls vs Airplanes (Any Downs At All) (3:21) // 13. Ida (Great Fun) (1:40)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

• DISCOGRAPHIE CALC :

Something Sweet (Spirit, 1999)

Great Fun (Spirit, 2000)

Any Downs At All (Vicious Circle, 62TV (Benelux), Primeros Pasitos (Spain), 2003)

Twelve Steps To Whatever (Vicious Circle, 2005)

Real To Reel (Vicious Circle, 2005)

Dance Of The Nerve (Vicious Circle, 2007)

Lost Serenades (Vicious Circle, 2017)


We Insist!

Wax and Wane

NOUVEL ALBUM

FORMATS DISPONIBLES : CD DIGIPAK 3 VOLETS  / VINYLE (SOUS-POCHETTE IMPRIMÉE + COUPON DOWNLOAD)


TRACKLISTING CD : 1. Digital Fingers Glory // 2. Charley Runs Amok // 3. Crack the Code // 4. A Lesser Evil // 5. Liquid Rat Race // 6. Eerie Fables and Small Faces // 7. All Modulors // 8. No Cockaigne for Young Men // 9.Louder Each Day // 10. Jaws

TRACKLISTING VINYLE : FACE A : 1. Digital Fingers Glory // 2. Charley Runs Amok // 3. A Lesser Evil // 4. Liquid Rat Race - FACE B : 1. Eerie Fables and Small Faces // 2. Crack the Code // 3. All Modulors // 4. No Cockaigne for Young Men // 5. Jaws

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Dix concerts au Japon fin 2015 ont clôturé deux années de tournée effrénées, après la sortie du salué dernier album de We Insist! (We Insist!, 2014), le premier du groupe parisien à paraître sur Vicious Circle. À l’issu de cette phase, le bassiste Julien Allanic quitte le navire, en ami, pour se consacrer à d’autres plaisirs. Il est remplacé par un ancien We Insist!, Julien Divisia. Suivent 24 mois de composition et répétition pour aboutir à ce nouvel album, Wax and Wane, qui sera enregistré en live au Studio Kerwax (Bretagne), en février 2017. Frédéric Martin-Bouyer assure le mixage et le mastering au studio Nibiru à Mareil-Marly (78).

Pour ses nouveaux titres, We Insist! a souhaité occuper sa musique par davantage de mélodies, de voix, de chœurs. Que les amateurs de structures complexes, de rythmiques impaires ou des assauts guitaristiques d’Eric Martin ne s’inquiètent pas, ces éléments sont toujours bien présents. Ils sont même légion mais leur virtuosité s’exerce en second plan, au service de chansons rendues plus accessibles à tous. Dans le même esprit, de nouveaux sons et instruments irriguent l’album : synthés, mandoline, mellotron, cordes, cuivres, etc.

Wax and Wane : un titre qui fait référence aux cycles de la lune et des marées mais aussi un terme qui renvoie à la grandeur et la décadence, notion on ne peut plus contemporaine. Le groupe, en se gardant bien d'être donneur de leçon, porte un regard critique sur son époque. Le précédent album dansait de guingois sur les cendres de l'empire occidental, celui-ci tangue sous les assauts de la perte de contact physique entre les individus, la dérive des valeurs et le besoin de se retrouver soi-même et ensemble.

Comme pour chacune de ses parutions, We Insist! se renouvelle, étonne et impressionne, porté notamment par son incroyable chanteur/batteur (avez-vous déjà essayé ?) Etienne Gaillochet. Wax and Wane, super-production inclassable, continue le parcours sans faute de ce groupe devenu référence dans la vaste famille de l’alternative rock.

Pour les amateurs de choses ordonnées et les puristes férus de références, on citera l'influence notoire des groupes du label de Washington DC, Dischord Records, de Fugazi à nos jours ; quelques amis de longue date comme BulBul, Dÿse et 31Knots. Mais aussi Primus, NoMeansNo, Talking Heads ou TV on the Radio.


Elias Dris

Gold In The Ashes

PREMIER ALBUM - 12 TITRES (CD digisleeve avec livret)

Produit, enregistré et mixé par Tom Menig (Alela Diane) à Grass Valley (Californie, USA).

Elias Dris grandit en banlieue parisienne. Très jeune, il se passionne pour la scène ainsi que pour la musique rock et folk. Il se réfugie dans les disques de Neil Young, David Bowie, Joni Mitchell, Leonard Cohen ; la lecture, la poésie de Rimbaud, Walt Whitman, Allen Ginsberg et se jure de ne jamais devenir un Assis.

À la mort de sa mère, à 17 ans, Elias Dris quitte l'école pour entamer une formation d'acteur. Le metteur en scène Arny Berry lui confie un rôle dans son Macbeth, à la suite de quoi Elias parcourt la France pendant deux ans avec différentes compagnies théâtrales. Il enregistre en parallèle 3 EP's.

Pour retrouver les influences dont sa musique est pétrie, Elias quitte le continent pour la Californie, qui a vu naître les grandes figures de la contre-culture américaine. C'est à Los Angeles, le long de la Pacific Coast Highway qu'il écrit la plupart des chansons qui composeront Gold In The Ashes. Suivant une idée de longue date, il contacte Tom Menig (connu notamment pour ses collaborations avec sa fille : Alela Diane) et lui propose de travailler sur ce premier album.

Enthousiasmé par les démos, Tom Menig l'invite à enregistrer dans son studio qu'il a fait construire à Grass Valley, au nord de la Californie. Elias quitte alors Los Angeles, accomplit un pèlerinage sur les hauts lieux de la « Beat Generation », puis gagne Nevada City pour rejoindre le producteur américain. Après quelques jours d'enregistrement au milieu des montagnes, dans une petite ville qui n'a pas beaucoup changé depuis les temps héroïques de la conquête de l'ouest, Gold In The Ashes voit le jour.

Malgré son jeune âge (il a 20 ans lors de l'enregistrement), Elias Dris sort un premier album d’une étonnante plénitude ; une superbe collection de folk songs authentiques et douces, parfois mélancoliques, toujours chaleureuses. Une attachante nouvelle voix à suivre dans la famille des songwriters sensibles.


The Thread
Lost Serenades
par Calc
Wax and Wane
Gold In The Ashes
Dreaming Of The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars
Division
Ghosts of No
La Main Gauche
Santa Rosa
Knights of Something
Corpo Inferno
Les Saisons Du Silence
Pigalle
s/t
For House Cats and Sea Fans
s/t
Vous en reprendrez bien une part ?
Big Gang Bang (réédition 2015)
par Mush
Motionless
Anything Near Water
Brawl In Paradise
In Film Sound
The Mainland
Stars and Stones
Shady Hollow Circus
...is with the demon
While I'm Awake I'm At War
ReNYX
"La jungle nous appelle" dit-elle
Un Soleil dans la Pluie
NYX
Falls Best
Last Night On Earth
Stranger
Secret Blood
Queen Of The Meadow
Either Way I Think You Know
No Snare
Southern Kind of Slang
Silent Revolution
Seules au bout de 23 secondes
Honeybee Girls
s/t
Naturally
Rosethorns
The Afterlife
Mary Lee Doo
par Kim
s/t
Don Lee Doo
par Kim
Hard Sweet And Sticky
Candy Store
Dance Of The Nerve
par Calc
Wider
Clones Live in Berlin
Let in The Light
Twelve Steps to Whatever
par Calc
Le Klub des 7
Have A Little Faith
Reasons To Hang Around
Love On Depression Street
The Soft And The Hardcore
Creature Shock Radio
Real To Reel
par Calc
Drops & Kicks
Dari Daring
par Looo
Tom Tom Bullet
If I Told You, You Were Beautiful
Goodnight Nobody
Yann Tiersen & Shannon Wright
Turn
par The Ex
The Instinct
par Denali
Over The Sun
Let Jah Music Play
Up For You & I
Smash Hits
The New Song And Dance
Au Revoir
Super Vocal & Dub Session (Feat. Danny Vibes & Jonah Dan)
You Can't Fight What You Can't See
Perishable Goods
Dyed in the Wool
Live Act Outernational
Dizzy Spells
par The Ex
Maps Of Tacit
Some Fourteen Or More Things Seven Hate Never Dared To Tell You [...]
Premier Jour
par Virago
Sixty Nine Stereovox
Dub & Mixture
Pro Forma
par Mocket
Soul Bondage Deluxe
Shrink
Monom
Flight Safety
Cowboy Planet 1999
Introvertu
par Virago
Adrenalien
Underneath
Un Budget De Plusieur$ Million$ De Dollar$
Debeso
Subconscious Nocturnal Activity
Go There Do That
par Sabot
All You Love Is Need
Homegrown
Home Again
par Zara
Kids Rockin'
Blank Expression
Both
X-Perimental Zebra Phonic
All Exit Final
Good Boys
Singe Blanc